Appel à contributions n°23: Numéro spécial sur l’entrepreneuriat face aux défis de la croissance

Entreprendre & Innover, revue trimestrielle, va publier dans son numéro 23 un dossier spécial sur l’entrepreneuriat face aux défis de la croissance.

L’entrepreneuriat face aux défis de la croissance

 Rédacteurs invités du dossier :

Jean-Michel Degeorge, Maitre-Assistant, Ecole des mines d’Alès

Didier Chabaud, Professeur, Université d’Avignon

Karim Messeghem, Professeur, Université Montpellier 1

La croissance des entreprises est désormais au cœur des politiques publiques et des interrogations des chercheurs et des praticiens. De fait, les Assises de l’entrepreneuriat ont souligné l’importance de créer un écosystème favorable à la croissance, voire un New Deal entrepreneurial destiné à créer des entreprises de croissance (Hayat, 2012). Sans doute ce constat est-il réalisé depuis quelques années : que l’on songe au rapport Betbèze et St-Etienne (2006), ou à la création des ETI dans la loi de modernisation de l’économie (2008). Mais, désormais, les objectifs sont chiffrés (doublement du nombre d’ETI), et les études se multiplient qui soulignent la faible croissance des entreprises innovantes françaises (Cour des Comptes, 2012, Inspection, 2008, Labex Entreprendre, 2013), et la nécessité de promouvoir la croissance, alors même que la plupart des PME ne font pas de la croissance de leur taille un objectif central (Chabaud, 2013).

Les firmes de croissance sont les grandes entreprises de demain. Elles peuvent ainsi contribuer à la croissance économique et à la lutte contre le chômage. De plus, en cette période de difficultés économiques, les enjeux de la croissance sont multipliés par le refus d’un déterminisme ou d’une certaine fatalité. La croissance des entreprises devient donc au cœur des préoccupations actuelles. Plusieurs questions se posent !

Comment expliquer la croissance ? Trois grands corps d’explication peuvent être avancés (Chanut-Guieu et Guieu, 2011) : les traits de l’entrepreneur (expérience, formation, style managérial …), les éléments organisationnels (taille, âge, activité de l’entreprise …) et les ressources et les orientations stratégiques (technologie, ressources humaines …).

Au-delà des facteurs explicatifs de la croissance, il convient de la mesurer. Très souvent abordée par l’évolution du chiffre d’affaires ou de la taille de l’entreprise et de la durée (évolution de l’emploi, Oseo, 2009) – le nombre d’employés pouvant être appréhendés de manière absolue ou relatives (en %), et à périmètre constant ou non (croissance organique) – d’autres indicateurs peuvent être proposés et utilisés (nombre de créateurs, genre, âge de l’entreprise, taille du changement …).

Ensuite, afin de se développer, les entreprises s’appuient sur plusieurs leviers de croissance. Toutes les firmes ne croient pas de la même façon. Mieux connaitre la croissance conduit donc à en faire apparaitre les différentes modalités. Au-delà des deux grands modes de croissance (organique ou externe), une approche globale est enrichissante (internationalisation, intégration, diversification …) et peut permettre de mieux connaitre les étapes essentielles et les trajectoires, d’autant plus que la combinaison des deux grandes familles de croissance est souvent utilisée.

Enfin, la croissance d’une firme est fréquemment rapprochée de sa rentabilité. Ainsi, croissance et performance peuvent être reliées.

Plusieurs questionnements et thématiques semblent donc pertinents. Sans être exhaustif, nous proposons :

  • Comment mieux comprendre les trajectoires de croissance ? Toutes les entreprises ne suivent pas un profil de croissance ou d’évolution prédéterminé, certaines vont rester des PME sur de longues années (voire des siècles). Ces approches peuvent être utilisées dans des perspectives riches sur la compréhension des facteurs inhérents aux processus de croissance.
  • Quels sont les déterminants de la croissance ? Au-delà des facteurs internes et externes, le dirigeant et son management sont souvent au cœur du processus de croissance, la croissance n’existant pas indépendamment des principaux dirigeants. Plusieurs déterminants peuvent être évoqués : la volonté de croître et le goût du risque, la mise en place d’un business model flexible et adaptable, la constitution d’une équipe (culture, compétences …).
  • La croissance, le territoire et le secteur d’activité. Certaines études rapprochent par exemple le secteur d’activité (le service industriel) et l’identification des facteurs clés de performance. Il est fort plausible qu’une expérience du secteur d’activité puisse permettre d’acquérir des connaissances spécifiques (production, réseaux …).
  • Les modalités de croissance. Les deux leviers principaux de développement identifiés pour la PME, l’international et l’innovation, sont mis en œuvre aussi bien par la croissance interne et externe. Dans un contexte marqué par la mondialisation, les PME doivent désormais chercher des relais de croissance en dehors de nos frontières. A titre indicatif, 90% des ETI françaises ont une activité à l’étranger (source KPMG-CGPME, 2012).
  • La croissance et la performance. Au-delà des indicateurs quantitatifs de mesure de la croissance, il s’agit de la rapprocher avec la nouvelle performance. Au-delà des aspects financiers, les modalités organisationnelles et structurelles peuvent être appréhendées.

Soumissions

Les consignes aux auteurs sont accessibles ici: Consignes aux auteurs E&I – janvier 2014. Il est impératif de les respecter lorsque vous envoyez votre soumission.

Les articles doivent être envoyés en format word avant le 1er juin 2014  à gelas@em-lyon.com en mentionnant le titre de l’appel en objet.

Toute soumission d’article doit aussi impérativement être accompagnée d’une fiche descriptive disponible ici : Fiche soumission d’article E&I – janvier 2014.

Le texte de l’appel: Appel Entreprendre et Innover n23.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s